Vendredi 3 novembre!

 Osons inventer l’avenir !  .Les ballets s’inspirent des idées progressistes de Thomas SANKARA, ancien Président du Burkina Faso dan les années 80. Il s’est engagé pour l’émancipation et l’indépendance des pays africains. Il a incarné l’espoir d’un continent entier. Cette création est une invitation au voyage dans le temps. Le présent chargé du passé, pousse à inventer un avenir.

 

Une partie des bénéfices de cette soirée exceptionnelle permettra à Wa-Iba de financer ses projets  au Burkina Faso

 

Projet Kwabao pour le Burkina Faso en collaboration avec l’association Wa-Iba

 

La troupe Kwabao est la troupe issue de l’association Kwabao.

 

L’association Kwabao (qui veut dire « Bienvenu ») est une association de danse et percussions africaines proposant des cours, stages, animations et spectacles à thèmes variés en rapport avec la culture du continent africain. 

 

La troupe existe depuis septembre 2015. Elle est le fruit de la communion de 6 danseuses passionnées par la culture africaine et la danse sous toutes ses formes. Marjorie, Maylis, Mélanie, Natty, Suzanne et Jeannette ont un parcours de danse différent. De la danse contemporaine, aux danses africaines en passant par les danses orientales, le hip hop et même le yoga, elles sont pluridisciplinaires.

 

Premier projet de Kwabao :

 

Se rendre au Burkina Faso en octobre pour participer à la commémoration qui aura lieu pour la  mémoire de Thomas Sankara, Président du Burkina Faso pendant 4 ans, assassiné le 15 octobre 1987.

 

Qui a proposé ce projet :Jeannette.

 

Professeur de danses africaines, chorégraphe de la compagnie A LONS EN AFRIQUE, qui a présenté 4 spectacles (Nanfule, Le baobab, Kindoki et Kalomusow) et chorégraphe de la troupe Kwabao.

 

Comment l’idée est –elle venue ?

 

Il y a 10 ans que je découvrais la personne de Thomas SANKARA par l’annonciation à la radio « Nova » des 20 ans de sa mort. Il était présenté comme un jeune président visionnaire qui n’avait pas la langue dans sa poche, suivi de quelques extraits de déclarations faites au cours de ses meetings.

 

C’est en hiver 2014,  que je suis tombé sur la compile « La voix des sans voix » où figurait la chanson « A qui profite le crime » de Smokey, grand rappeur Burkinabé engagé, que j’ai vraiment voulu savoir qui était Thomas SANKARA.

 

Je suis sensible à la vocation de cet homme, à sa bravoure et son altruisme.  Son histoire me montre qu’au milieu de tous ces hommes assoiffés de Pouvoir, il y en a qui souhaite donner l’impossible pour faire naître le possible. J’ai donc eu envie de rendre hommage à celui qui est pour moi un autre martyre de  l’histoire de l’humanité. J’ai souhaité le faire si possible dans son pays d’origine, le Burkina Faso. J’avais envie de partager cette expérience avec des danseuses qui comprendraient le sens du projet et qui seraient engagées le plus professionnellement possible et voilà qu’est né le spectacle qui porte une des phrases mythiques de ce défunt : « Osons inventer l’avenir ! » 

 

Les ballets s’inspirent des idées progressistes de Thomas SANKARA, ancien Président du Burkina Faso dan les années 80. Il s’est engagé pour l’émancipation et l’indépendance des pays africains. Il a incarné l’espoir d’un continent entier. Cette création est une invitation au voyage dans le temps. Le présent chargé du passé, pousse à inventer un avenir.

 

 

 


                       Le jeudi 5 octobre 2017, à 20h30, à la salle De Lacaze à Billère,

 

 

                                    Le Trio MYOSOTIS,

 


Jean-Paul Vanderhaegen  : composition, piano et chant
Eric Le Cordier  : guitare
et Philippe Pierre-Huerta  : contrebasse

 


vous invite à venir découvrir un répertoire de textes de Georges BRASSENS que le Poète n'avait pas eu le temps de mettre en musique.
Le MYOSOTIS, la fleur préférée de Georges , dont il avait fait une chanson, et qui, dans le langage des fleurs, signifie ''Ne m'oubliez pas''

 Deux avis

 

Sud Ouest ''un moment de bonheur rare''
la Dépêche du midi '' le public est conquis''

Wa-Iba, association de Développement solidaire créée en 2006 ,organise cette soirée,

Les bénéfices permettront à Wa-iba de financer ses  projets  au Mali et Burkina Faso!
Entrée libre participation souhaitée!
Réservation obligatoire au 06 81 46 08 26
Merci pour la mise en circulation de cette invitation!

De la joie et de la bonne humeur pour cette soirée au profit de Wa-Iba

  Lassociation Wa-Iba qui organise ce concert 
  est une association de développement solidaire.
Fondée en 2006, ses projets visent tous à lautonomie des populations principalement dans des régions dAfrique Sahalienne.
Le projet soutenu le 14 janvier  est un projet de recherche deau potable et de creusement de puits au pays Dogonrégion du Mali .
  LalaZim c'est Noémie et Rachel, l'une guitare voix, l'autre violoncelle. Un duo qui aime revisiter les répertoires du soleil des rythmes latinos aux langueurs méditerranéennes, laissez-vous transporter